Le mot du Président

Le mot du Président

Classé dernier des pays en matière de Développement Humain (182ème sur 182, selon le RDH 2009), le Niger doit faire face à d'énormes défis dont celui de l'insécurité alimentaire. En effet, sur une population d'environ 13 millions d'habitants, près de 8 millions de personnes sont menacées de famine. Cela va sans dire, cette famine qui s'annonce touchera beaucoup plus les enfants, du fait de leur grande vulnérabilité. D'ores et déjà, selon une étude nationale sur la malnutrition et la survie de l'enfant menée en juin 2009, plus de 12% d'enfants de moins de cinq sont affectés par la malnutrition aiguë globale.

Du reste, la persistance de la pauvreté et la médiocrité du développement humain ont des impacts plus ou moins directs sur la vie et le devenir de l'enfance au Niger où, en dépit des efforts consentis par l'Etat et tous les acteurs de développement, la situation de l'enfant est alarmante et continue d'exposer ce dernier à de multiples périls liés à sa vie, à sa survie,  à son développement, à son bien-être...

Trop peu d'enfants en effet ont la chance d'aller à l'école primaire et d'en achever le cycle complet ; trop peu ont accès aux services de santé, à l'alimentation, à l'eau potable, à un logement décent, etc. ; le nombre d'enfants enregistrés à la naissance est insignifiant, etc. Conséquences : les taux de scolarisation, de couverture sanitaire, de couverture en eau potable - pour ne citer que ceux-là - sont des plus faibles au monde ; les taux de morbidité et de mortalité infantile, etc., des plus élevés.

En outre, la majorité des enfants au Niger sont sujets à une "désorientation sociale", à la délinquance, à l'exploitation, à la mendicité, à la prostitution pour les filles, etc. Du reste, cette tranche de la population n'est presque pas impliquée dans le développement de sa communauté ; elle n'est presque pas consultée et est mal ou sous-informée de divers problèmes et questions la concernant : ce qui est pourtant nécessaire pour préparer un monde meilleur pour le présent ou pour l'avenir.

D'autre part, les femmes ont faiblement accès aux biens et services sociaux de base ; elles n'ont pas ou ont très peu de ressources financières propres : ce qui crée chez elles une situation de pauvreté qui, de façon directe ou indirecte, aggrave à son tour la situation de besoins perpétuellement insatisfaits de l'enfant ; à cela s'ajoute la faiblesse de leurs capacités (ainsi que celles du reste de la communauté, dont les jeunes) en matière de promotion et de protection de l'enfant...

Tout ce qui précède n'est guère digne de l'enfant et porte atteinte à ses droits, à sa dignité, à ses valeurs personnelles, sociales, morales...

Mais tout cela aussi doit et peut être atténué si nous nous engageons à être solidaires envers les enfants, à rester à tout instant à leurs côtés, à être perpétuellement à leur écoute ; car « le sort des enfants n'est pas une fatalité : ils ont juste besoin de notre soutien pour naître et grandir dans la dignité, loin de la pauvreté ! ».

C'est dans ce contexte que le Plan d'Action 2010-2013 de l'ONG Enfants et Action prévoit de mettre en œuvre - pour la période susmentionnée - les projets et programmes ci-après :

1. Programme de lutte contre la prostitution des filles mineures ;
2. Projet pilote "Un grenier pour mon enfant" ;
3. Projet pilote "Enfants, Citoyenneté, Démocratie et Droits de l'Homme" ;
4. Programme "Lutte contre la pauvreté et promotion des droits de l'
enfant en milieu rural" ;
5. Projet de reprise en matériaux définitifs d'une école primaire en paillote ;
6. Programme de lutte contre la mendicité des enfants ;
7. Projet d'enregistrement de naissance en milieu rural ;
8. Projet de construction d'une maternité ;
9. Projet de construction d'un centre de santé intégrée...

D'avance, nous remercions toutes celles et tous ceux qui compatissent à la situation des enfants dans le monde en général et des enfants nigériens en particulier ; toutes celles et tous ceux qui se joignent volontiers à nous (d'une façon ou d'une autre) pour la réalisation de ce Plan d'Action et, au-delà, de notre mission et de nos objectifs...

M. Laminou KAÏLOU OUSMANE


PAGE D'ACCUEIL

Enfants et Action sur Facebook et Twitter

© ONG Enfants et Action 2009-2010

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×